Voulez-vous tuer avec moi ce soir ?

Voilà voilà, c’est fait, je termine à l’instant Voulez vous tuer avec moi ce soir ? De Celine Djn Et ma foi, que dire…?
Ce livre est exceptionnel pour plusieurs raisons plus perchées les unes que les autres.

La première est cette hallucinante et tragique pensée conservatrice qu’est celle de notre méchant Marcel. On croit au début que ça va être long car on sait avant même d’ouvrir le livre qu’il est le tueur. Passé cette petite peur de tomber dans la longueur, on découvre le profil psychologique d’un monstre auquel on pourrait malgré tout s’identifier car on connaît tous un gars ou une nana un chouia trop resté coincé.e dans les délires archaïques du maschisme (ceci n’est pas une faute lol, c’est le mélange de machiste et fasciste +1 faute mais bon…) à l’état pur, du nationalisme dur, sec, celui qui fait froid dans le dos à bon nombre… Bref, ça n’en reste pas moins un personnage auquel on n’a aucun mal à trouver une logique et à qui parfois en fonction de ses convictions (je ne sais pas trop comment tourner ça sans paraître mauvaise envers certains) on arriverait presque à donner raison.

La suite paraît au départ alambiquée car on passe d’un personnage à l’autre, d’une analyse à l’autre et ce, sans transition. C’est ce qui d’habitude a tendance à m’agacer et là, bah je tournais les pages aussi vite que je voulais connaître la suite de tel ou tel destin.

Le fait est qu’il n’y a pas de héros, il n’y a pas de « happy ending », il n’y a pas de tout blanc / tout noir ! C’est de loin ce que j’ai le plus apprécié : les personnages sont TOUS humains. Qu’on aime ou non leurs desseins, ils ont tous cette dualité que l’auteur nous décrit avec brio.

On passe du monde adulte où le psychisme est altéré par une éducation particulière à la douleur adolescente qu’encore aujourd’hui on ne comprend que trop peu même si on l’a tous vécue. Bien évidemment, on fait un petit détour via une enquête policière en fil rouge qui nous tient en haleine tout en nous faisant savoir que tout est lié.

Plus qu’un thriller, ce livre est une ode à la vie et/ou à la survie… Merci à l’auteure pour ces quelques heures de plaisir et de torture mélangés. Malgré une forte amertume de ce constat sur le pire que peut resceller notre espèce, j’ai aussi envie de rire en me disant que, contrairement à la blague qui m’était venue dans les premiers chapitres, je tiens à lui signaler que non. Non Céline, même si tu es inspirante, je ne serais pas ta Claude !!!

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s