Le cauchemar des Brackford

Bonjour, bonsoir

Je referme le livre Le cauchemar des Brackford de Maxence Valmont.

Résumé : Jusqu’où iriez-vous pour satisfaire vos ambitions ?
Patricia Brackford, star du cinéma muet, est quant à elle prête à tout. S’abandonnant aux plus ignobles stratagèmes, elle vivra jusqu’à la folie la pièce écrite par elle.
Mais attention, si l’amour n’est pas toujours éternel, l’exquise vengeance se déguste avec lenteur sur le long terme.
Un thriller sans concessions dans l’univers feutré de la haute bourgeoisie anglaise de 1927.
Une insoutenable plongée dans Le Cauchemar des Brackford !

C’est un petit bijou.
Pour plusieurs raisons en fait et la première en reste le style de l’écriture : un style fluide, une plume légère et des phrases bien ajustées qui vous plongent de suite dans le décor. L’histoire se déroulant au beau milieu des années 20, dans une Angleterre « bourgeoise », nous retrouvons toute l’ambiance type : le majordome, les domestiques, la dame de maison « frivole » qui ne s’assume qu’à moitié et l’époux qui tait la vie de couple pour sauver les apparences. Avec des phrases complexes et un vocabulaire châtiés sans pour autant en devenir pompeux, c’est là que l’auteur a la grande classe !

L’histoire dans un deuxième temps (venons en au vif du sujet) est d’un premier abord assez banale : nous avons là une femme trentenaire, belle sans aucun doute, somme toute plutôt vénale (oui oui, les clichés) qui se refuse à son mari afin de trouver dans la frustration une sorte d’équilibre nécessaire pour palier à tous ses caprices.
C’est au fil des pages qui se tournent que l’ambiance s’assombrit et que se dessine une pesanteur : on enchaîne avec un amant puis des rebondissements dont l’auteur se sert pour nous entraîner avec lui dans la noirceur des desseins de son « héroïne ». Le tout sous une forme théâtrale, presque poétique car oui, j’oubliais, madame est actrice de cinéma muet sur la fin de carrière.

Du coup, nous avons tous les ingrédients pour faire un bon livre : une ambiance bien amenée, un style travaillé, des personnages bien pensés et une histoire ficelée… Que demander de plus ? Un peu de fantastique, d’irréel ? C’est fait, vous en aurez aussi pour étancher votre soif de mélange des styles

Malgré une fin un peu tarabiscotée à mon goût, vous trouverez là une petite pépite qui sort des clous et vous emmène dans un univers bien tranché. Un roman court, qui se lit vite et qui se trouve être un compagnon idéal pour une soirée autour d’un petit verre de vin (ou un café mais c’est moins glamour )

Je recommande donc en attendant de lire un peu plus de cet auteur.

Bonne lecture à tous.
#chronique #lecauchemarddesbrackford
http://www.sema-diffusion.com/…/78-le-cauchemar-des-brackfo…

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s