Satan était un ange

Coucou à tous !

Je referme à l’instant Satan était un ange de Karine Giébel. De 380 pages, de retours plus que positifs, je me suis dit « ça va, c’est un petit format, je vais le bouffer ». Et ben non !

Plusieurs soucis à mon goût: l’intrigue qui, certes est sympa mais dont l’originalité n’est pas d’exception et une lenteur…. Ce livre est long, très long, trop long !  J’ai eu un peu de mal avec le format dialogue perpétuel. Les dialogues, ça rythme les romans, c’est vrai mais… des fois, la narration pose un décor, une situation, un évènement. Là, tout s’enchaîne mais en laissant une impression de figé : un road trip qui n’en finit pas bercé par les redondances.

Passons quand même aux choses positives parce que bon, y’en a quand même, hein ? 😉

Une fois que ça accélère, on ne décroche pas : même s’il a pour ma part fallu attendre environ deux cents pages, j’avoue que je n’ai pas été déçue par la suite. Je trouve que les caractères ont été dessinés de façon particulière. Même si on sait que tout le monde a un vécu bla bla… Il est vrai que l’auteure a réussi à donner une dimension à son personnage vraiment sympa : on le déteste, on l’aime, on le re déteste. Un cercle visqueux ! Du coup, ce point là est agréable, vraiment.

Les chapitres n’ont pas de nom mais sont introduits par mon cher Baudelaire et là… voilà un très bon point (c’est pas objectif mais on s’en fout au final, qu’est-ce qui l’est dans un retour de lecture ? 😉 )

Pour finir, ce qui vraiment m’a beaucoup mais alors beaucoup plu, c’est le sans fioritures. On ne va pas chercher le happy ending à tout prix : ce qui doit se passer se passe dans la logique du roman. Il faut dire que c’est assez rare, on trouve souvent pour les besoins de rebondissement ou l’entretien quelconque d’une intrigue qu’il se passe un truc et peu importe s’il est ou non capillotracté. Du coup, c’est fort : pas une seule fois l’auteure nous fait miroiter quelque chose, elle plombe son héros dans le chemin sur lequel on l’attend indéniablement.

Alors voilà, j’aurais eu un autre livre sous la main, je pense que ce dernier n’aurait pas fini sa course sous mes yeux MAIS je l’aurais regretté parce que, malgré tout, j’ai passé un bon moment de lecture. Faites donc comme moi, si vous avez l’occasion de l’ouvrir, laissez-lui sa chance 😉

J’ai eu tellement de bons retours sur cette auteure que je pars du principe que je ne suis pas tombée sur le meilleur et vais continuer avec Meurtres pour rédemption. Donnez-moi vos avis sur ce dernier aussi, sait-on jamais ! 🙂

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s