Les feuilles mortes

Voilà que je ferme juste le thriller de Thomas H. Cook, les feuilles mortes. Un livre court mais qui ne se lit pas des plus simplement. L’auteur nous traîne dans une sorte d’introspection de son protagoniste.

Tout commence par cet homme, Éric, qui vit sa petite vie tranquille avant de découvrir qu’un « secret » plombe sa famille qu’il croyait jusque là heureuse et sans histoire.
Même si l’écriture en elle-même est très fluide et agréable à la lecture, j’ai trouvé que le personnage sur lequel l’intrigue est ciblée manquait amèrement de profondeur. Il faut dire que c’est un jeu dangereux : mettre en tête d’affiche un père d’adolescent qui ne sait plus trop ni à qui ni à quel point il peut faire confiance aux siens, ce n’est pas donné à tout le monde. Sans parler d’échec cuisant, je trouve que dans ce livre, le défi n’est pas relevé : il manque un petit quelque chose qui fait que je me suis ennuyée.

L’histoire part pourtant bien, à défaut d’être très originale, elle est plutôt bien décrite. Puis tout part en cacahuète : les personnages ne sont dépeints qu’en surface, ce que je croyais volontaire de la part de l’auteur puisque « rôles secondaires » mais quand j’ai vu qu’il en était de même pour le principal, je me suis assez vite lassée. Un ado que l’on soupçonne de voyeurisme ou pire, ça se creuse, non ? Un père qui se rend compte de la culpabilité possible de ce dernier… Bref, tout autant de choses qui passe à côté en parallèle à un frère alcoolique dont on résume le quotidien en une phrase et une femme un peu « greluche » qui ne se rend compte de rien et à qui on ne prête aucun sentiment.

Je ne vais pas m’étendre plus, vous l’aurez compris, je suis très déçue de cet écrit.
On en retiendra du coup que le bon car il faut en voir 😉
L’écriture est prenante et malgré une intrigue qui m’a laissée pantoise, j’ai tourné les pages pour continuer cette petite histoire contée au gré du vent. Une plume addictive et un style soigné ! 🙂

Pour le reste, je tenterai un autre ouvrage car j’ai beaucoup entendu parler de cet auteur qui m’a d’ailleurs paru bien plus intrigant quand j’ai eu la chance de le rencontrer. Mon entêtement étant sur ce coup une qualité, Thomas H. Cook n’a pas dit son dernier mot 🙂

Bonnes lectures à vous.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s