insula tresoya

Je referme à l’instant un chapitre intéressant de l’année 2019 : Insula Tresoya de Sébastien Lencroz, un livre original au goût de Dan Brown. Un auteur auto édité qui mérité d’être connu.

Voilà pour commencer un petit résumé :
« Cher Jérôme,
Depuis la lunette de mon fusil, notre première rencontre au restaurant fut sanglante. Cinq ans d’attente et de préparation pour ce moment. Je me suis ensuite rapprochée de toi dans l’unique but de te conduire sur mon île, l’Insula Oya. Très impatient de te connaître, mon père avait besoin de toi. Tu détenais inconsciemment la clé d’un mystère protégé depuis des milliers d’années par notre cercle, l’Insula. Les imprévus et obstacles sur notre chemin ont révélé le vrai visage de mon père, un monstre. Devrais-je encore le suivre ? La vie nous propose des choix. À nous de faire les bons. Marie, ta sœur qui pense à toi. »
Une jeune femme bercée par un idéal pour l’Homme, un jeune trentenaire inconscient de son rôle primordial qu’il devra jouer, un père avide de pouvoir et un ancien chef de confrérie protectrice d’un mystère. Voici tous les ingrédients réunis pour vous transporter dans un thriller haletant de Strasbourg à l’île d’Yeu.

Vous l’aurez compris, il s’agit là d’une quête, une course contre la montre entre les protagonistes et leurs ennemis. Ces ennemis ne sont pas moins que le père de l’un d’entre eux et ses sous-fifres. Il faut dire ce qui est, nous avons dans ce roman une histoire devenue « banale » avec la quête d’un secret devant changer l’humanité… Mais attention, l’auteur y met sa patte et trouve une façon très originale de nous raconter tout ça.

D’abord, tout le récit est au présent. Grâce à une plume relativement fluide, on tourne rapidement les pages pour comprendre où il veut en venir. Pourquoi ? Parce que Marie, notre héroïne tutoie son acolyte Jérôme (ce qui jusque là n’a rien d’exceptionnel me direz-vous), mais il se trouve que dès le début, on a une sorte de dialogue introverti : le protagoniste nous parle presque quand on lit les « tu » à tout va. En fait, nous sommes tout le long du récit entre le monologue et le dialogue. L’auteur, via Marie, nous parle directement et c’est très déstabilisant dans un premier temps… c’est à croire que le lecteur est Jérôme. Du coup, c’est une très agréable surprise pour moi.

Continuons avec cette fameuse narration qui du coup nous offre un huis-clos à ciel ouvert. Les seuls personnages récurrents sont Marie, son père et Jérôme. Les autres font quelques apparitions mais au final, traversent souvent le récit par les dialogues entre nos trois personnages. Là aussi, nous avons une situation originale dans laquelle il est souvent question d’introspection.

Enfin, toujours par rapport à l’écriture en elle-même, nous avons une temporalité en deux temps : les ancêtres découvrant le « Graal » et aujourd’hui, dans une organisation qui le cherche. Quel est ce secret, en quoi va-t-il changer l’humanité ? Et encore plus, en quoi va-t-il la sauver ?

Nous avons donc à travers les lignes de l’auteur beaucoup d’originalité et des thèmes qui nous réunissent tous : mystère, action, trahison, amour… Bref, tout est là et pour notre bonheur. Un petit livre pour un grand moment 😉

On s’attache aux personnages et on se laisse prendre à l’intrigue qui est bien menée avec pile poil ce qu’il faut de rebondissements ! 🙂
Malgré une fin qui m’a laissée sur ma faim, qui m’a d’abord énervée puis fait sourire, j’avoue avoir passé un très bon moment de lecture !

Merci à l’auteur pour sa confiance.
Bonne lecture à tous ! 🙂

Un commentaire sur “insula tresoya

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s