The prison experiment

Non, non, non et NON !
Mais quelle frustration de fermer cet ouvrage !

Alors voilà, vous l’avez peut-être déjà vu passer mais quand même, un petit résumé :
Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine.
Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ?

Autant dire que j’ai trouvé mon premier coup de cœur de l’année.
J’ai eu pourtant du mal à entrer dans l’intrigue. L’auteur ne nous ménage pas, on est en immersion totale dans une mission menée par nos 13 mercenaires dès les premières lignes : pas de contextualisation, on est au milieu d’un quête pseudo militaire et on avance inlassablement à leur coté.On parle dès lors de commando, d’armes… Bref, je me serais crue dans un mauvais film de guerre 🙂

MAIS très vite, voilà qu’on se laisse prendre au jeu puis, qu’au final, on les suit. C’est avec plaisir et impatience que les pages se tournent et que l’intrigue se dévoile : dans quel but ces mercenaires sont-ils rentrés dans l’Oeuvre ? Sous couvert de qui ? Leur mission est-elle une bonne, une mauvaise chose ? Cette quête prendra-t-elle fin et à quel risque ? Du coup voilà, on se retrouve propulsé à de nombreuses reprises au coté d’Elena, la seule femme du groupe. Celle qui est, malgré elle, l’héroïne de cette équipée et qui devrait arriver, grâce à ses talents informatiques, à déjouer les pièges divers et variés, retrouver Dédale et faire toucher dès lors une prime non négligeable à ses collègues d’infortune et elle-même.

Seulement voilà, ses collègues, elle ne les connaît  que depuis quelques jours seulement. Les différents partenaires ont été triés sur le volets et sur des critères tels qu’ils restent un véritables mystère les uns pour les autres. C’est là qu’on voit le talent de l’auteur nous divertir via des dialogues rocambolesques face à une quête dont personne ne peut prédire la chute. L’originalité de la situation nous met très vite en appétit 🙂

Le récit est très prenant pour ses originalités de narration plutôt sympathiques.
Dans un premier temps, il est au présent, ce qui se démocratise certes, mais reste quand même assez peu banal. La fluidité de l’écriture descriptive et le temps choisi nous font accrocher rapidement à l’ambiance.
Deuxième point fort, l’étalage sur plusieurs temporalités : nous avons le récit conté en plusieurs parties elles-même entremêlées. Le fameux commando d’un coté, un « échappé » d’un autre et… Un ancien détenu d’une prison du Nevada qui s’est porté volontaire pour cette expérience à l’intelligence artificielle. Ces trois narrations (peut-être y en a-t-il plus mais… à vous de le découvrir) nous entraîne vite fait bien fait dans le fameux dédale et ses secrets. On se pose autant de questions que les protagonistes qui s’y trouvent.
Encore un point fort (oui oui, il y en a plein), l’auteur pense à ses lecteurs et il nous fait un brief rapide sur les personnages en fin d’ouvrage. Il y a pas mal de personnages qu’on voit passer dans le livre et pourtant, aucune confusion n’est possible. Si un nom vous échappe, merci à l’index de nous rappeler à l’ordre.
Enfin (un petit dernier parce que bon, je ne vais pas encenser non plus, hein ?), les rebondissements. L’auteur et sa plume « légère » ne nous laissent pas une seule minute de répit, on passe d’un décor à l’autre rapidement, d’une équipe à l’autre… Le suspense y est certes mais il y a aussi la volonté de surprendre, celle dont je suis fan : il n’épargne rien ni personne et ça, c’est génial ! 🙂

Si une immersion totale en microcosme vous branche, une once de volonté de vous retrouver coincé en huis-clos entre des mercenaires et une population livrée à elle-même depuis plusieurs années, la tragédie de la trahison et de l’acclimatation d’hommes au travers un univers dont ils vont perdre la compréhension vous tentent, allez-y les yeux fermés ! (Enfin pas trop non plus… faudrait pas ne pas pouvoir lire l’aventure 😉 )
Entre thriller haletant et une dose de fantastique basée sur les futures nouvelles technologies, tout le monde y trouve un peu son compte.

Voilà, est venu le temps de parler du négatif, mais j’ai un problème, je ne sais pas s’il est dû au bouquin ou à moi, qui avec mon extrême blondeur, ne m’étais pas rendu compte qu’il y aurait une deuxième partie. Donc voilà que je reste sur ma faim et que j’attends avec impatience la suite !

Je profite de ces quelques dernières petites lignes pour remercier l’auteur Eric Costa : son livre est magnifique tout bonnement; belle couverture, présentation sympa, bonne mise en page et écriture à la bonne taille (et non, je ne rajeunis pas ! 🙂 )
Très heureuse d’avoir pu entrer dans son univers, je lui adresse ce petit mot pour un grand merci ! Une belle découverte, en espérant qu’une suite pointe vite le bout de son chapitre !

Bonne lecture à tous !

Publicités

6 commentaires sur “The prison experiment

  1. Merci pour cette magnifique chronique Véronique, je suis très, très touché, et vraiment heureux que ça t’ait plu. Oui il y a une suite, je ne pouvais faire un livre de 1200 pages donc il y aura deux tomes, le T2, suite et fin, devrait voir le jour en avril mai si tout va bien. Je suis à fond dessus. Alors à très vite 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s