L’étrange affaire Laprades

Je referme à l’instant cet ouvrage de Jean Jolly et croyez-moi, avec beaucoup de surprise.
Pourquoi ? Parce que je n’aime pas les romans policiers « banals », ceux qui ne sont que l’énumération de faits, d’enquête policière… Et ben, c’est bien assise que je plie pourtant cette histoire.

Un petit résumé : Un avocat anxieux, un industriel arrogant, une épouse infidèle, une adolescente arrogante et passionnée, des policiers équivoques, un commissaire célèbre mais trop discret, un détective désinvolte mais efficace, un antiquaire de renom mal à l’aise, un expert mondain fasciné par l’argent et les femmes, un étudiant en médecine mêlé à un trafic douteux, une concierge aigrie et prétentieuse, un avocat général féroce et borné, des truands dangereux…
Tous ces personnages s’affrontent dans L’étrange affaire Laprades pour se défendre de lourdes accusations ou découvrir le ou les assassins. À la demande de son patron, le jeune avocat Jean Duperthus s’est penché sur ce dossier difficile qu’il aura beaucoup de mal à plaider jusqu’au bout. Il se heurtera à de nombreux obstacles dont des pressions effectuées par des personnages influents ainsi qu’à l’attitude intransigeante de son client.

Nous sommes là face à un épisode de New York, section criminelle avec son lot de procès, de rebondissements, d’abatage de faits plus ou moins connus. L’auteur nous emmène au travers d’un procès, bien mené, en pleine explication d’un meurtre dont l’accusé plaide son innocence depuis le début.
D’une plume légère qui ne se perd pas dans la description, il nous entraîne sans s’ennuyer une minute vers une accumulations de rebondissement en tout genre. Les protagonistes bien étudiés laissent paraître leur caractères sans une tonne de qualificatifs en arrière plan, l’auteur nous laisse le choix de voir ou non les personnalités de chacun.

Incisif, Jean Jolly nous fait un roman classique dans le genre, une intrigue basée sur un meurtre, un coupable qui ne l’est pas tant que ça, une famille décomposée à laquelle personne ne croit plus suite à tromperie… On trouve tous les ingrédients. Malgré un nombre assez conséquent de personnages, on ne se perd pas une seule fois, tout est bien ficelé et le lecteur est accompagné du début à la fin avec juste ce qu’il faut d’explications.

Je ne peux pas en dire beaucoup plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir cette histoire, une histoire qui vaut le coup. Si, de plus, vous aimez les romans policiers, foncez ! Celui-ci se lit vite, est plein d’entrain, plein de bons sentiments et bien ficelé ! Que demander de plus ? Et le dernier chapitre… ça vous donne envie de reprendre le livre du début 😉 La boucle est bouclée !

Un grand merci à Jean Jolly de m’avoir réconciliée avec les ouvrages du genre et d’avoir accepté de me faire découvrir son univers. Je lui souhaite donc succès et bonne continuation dans ce domaine pour lequel il excelle : la tenue en haleine du lecteur !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s