Les fragments réunis

Voilà qu’il se fait tard mais je n’arrivais pas à lâcher le livre que je referme à l’instant.
J’avais bien accroché avec le tome 1 (les fragments perdus) mais je suis agréablement surprise par ce tome 2 qui donne envie de lire le 3 😉

Tout d’abord, un petit résumé :
Après avoir subi une cuisante défaite au château d’Arvezende, Morgaste se replie sur les Terres d’Eschizath. Il emporte avec lui Oriana, qu’il a soignée après avoir tenté de la tuer.
Peu à peu, cette fière prisonnière va le fasciner. Il s’éprend d’elle de manière inattendue, lui qui n’a jamais réussi à aimer aucune femme, excepté sa mère, Ulva dite « La Meneuse ». Oriana, horrifiée, se permet de le défier : elle le tuera comme ce chien de Gunnolf s’il s’avise de mettre la main sur elle. Sa fière attitude ne fait que renforcer son attirance, au grand désarroi d’Oriana. Comment pourrait-elle se tirer des griffes du tyran amoureux ? Trouvera-t-elle un allié à la cour du despote ?

Du coup, si vous n’avez pas eu l’occasion de lire le premier, faites-le et revenez ici 😉

Nous avons là une plume fluide (je ne suis pas objective, j’aime beaucoup l’écriture de cet auteur), addictive de par son  rythme. Des chapitres courts, des mots bien choisis qui ne tombent jamais (ou presque) à côté… c’est que du bonheur à lire.

Le tome 1 qui se réserve beaucoup à l’action, la quête… fait face à ce tome 2 qui est plus dans la retenue. C’est tout aussi agréable sinon plus ! On ne va pas se mentir, découvrir le côté sentimental et psychologique des personnages au fil des chapitres est vraiment un sport prenant.

Bien que notre Alceste, très présent dans le tome 1 reste un protagoniste de l’histoire, il est ici un peu mis à l’écart du récit. On le voit moins et il laisse alors la vedette à ses deux comparses, entre autre, Annabelle et Oriana. Elles trouvent toutes deux ici des places importantes où on recadre leur passé, leur ressenti et, surtout, cette colère adolescente qui anime de façon touchante le récit !

Celui qu’on découvre un peu plus aussi est notre cher Morgaste. Oui, oui, j’ai bien dit « cher ». On se rend compte ici que la brute n’est pas née ainsi. L’auteur nous emmène faire un tour rapide de son vécu et nous montre tous les aspects de ce anti héro. Il est méchant, c’est un vilain… mais si ça ne s’arrêtait pas là ?

On a aussi l’apparition d’un « petit nouveau » qui semble en savoir beaucoup sur ses fragments. Il se dévoile au fil du récit mais sans jamais trop en dire. C’est entre autre grâce à lui que le roman m’a tenue, je voulais savoir d’où il sortait 😉

Sur un fond de cette quête qu’on ne lâche pas en changeant de tome, l’intrigue des fragments réunis est donc plus sur l’approfondissement des personnages que sur l’action en elle-même. C’est remarquablement bien mené et exploité, car malgré tout, on ne s’ennuie pas, le dosage atteint presque la perfection. On a l’impression que l’auteur nous a joué un tour à la « Game of thrones » (sans les dragons, hein ? Ça ferait réchauffé). Un échiquier qui se met en place pour aboutir à un tableau final des plus intéressants. Nous avons donc un mélange entre ressentis, stratégie, trahison (parce qu’il en faut toujours un peu 😉 ), une petite dose d’amour qui passe toujours bien car elle n’est pas tournée au mièvre et des rebondissements réguliers pour toujours tourmenter un peu le lecteur… Il aime bien ça Brice, c’est un filou 😉

D’ailleurs, il ne nous épargne pas avec ses derniers chapitres, car c’est là qu’on sait d’ors et déjà qu’une suite, en plus d’être probable, reste obligatoire ! Il ne peut pas nous laisser avec autant de questions en suspens !

Bref, vous aurez compris que, encore une fois, je remercie l’auteur pour son roman, un petit merci pour un grand moment agréable de lecture avec une plume qui, comme ses personnages, mûrit au fil des écrits pour notre grand plaisir. Je crois qu’il m’a ralliée au genre fantasy, moi qui n’en lis pas, car souvent débordée par cette ambiance et « époque » que je n’affectionne que de loin. On est définitivement pas loin du coup de cœur, mais comme on dit, jamais deux sans trois… peut-il m’impressionner plus ? Hum, ça sent le défi ! 🙂

Bonnes lectures à tous !

 

fragments

 

Publicités

Un commentaire sur “Les fragments réunis

  1. Merci, Véronique, pour cette chronique de qualité, approfondie, positive sans être obséquieuse, intéressante à lire pour tout auteur. J’apprécie d’autant plus tes compliments, sachant que tu ne lis pas souvent de fantasy. En plus, tu me mets au défi de faire encore mieux au tome 3 et, comme je suis joueur, je relève le défi ! Brice

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s