Avalanche hôtel

Intriguée par ce roman, je referme juste les pages de Avalanche hôtel de Niko Tackian. Un thriller dont l’intrigue est presque fantastique de par sa complexité. L’auteur joue sur les plans de la mémoire, de la psychologie et de ses méandres.

Un petit résumé pour commencer : Janvier 1980. Un homme se réveille dans une chambre de l’Avalanche Hôtel, situé sur les hauteurs de Montreux. Il s’appelle Joshua Auberson, il est agent de sécurité, et une jeune fille a disparu. Mais tout ceci est-il bien réel ? Janvier 2018. Joshua Auberson se réveille à l’hôpital. Alors qu’il enquêtait sur une inconnue découverte en pleine montagne, il a été pris par une avalanche et est resté quelques jours dans le coma. Malgré la confusion qui règne dans sa tête il est convaincu que ce qu’il a vu pendant son coma est plus qu’une manifestation de son inconscient, Joshua décide de se pencher sur l’histoire de l’hôtel de son rêve, désormais abandonné. Et si la clé de l’énigme se trouvait dans les souvenirs défaillants de Joshua ?

Nous sommes confrontés tout le long de l’ouvrage à l’affront entre réalité et onirisme. Balancés entre fiction et véracité, notre héro, Joshua, tente de comprendre pourquoi il subit quasi simultanément deux réveils sur un quotidien qui va devenir de plus en plus flou.

Nous connaissons donc en premier lieu un Joshua agent de sécurité, aux abords plutôt banals. Il se réveille en 1980 dans l’hôtel où il travaille dans un état second. Victime d’une commotion, il a perdu la mémoire en même temps qu’il s’est évanoui. C’est alors que commence déjà une aventure le plongeant dans une sorte de quête mystérieuse dont il essaie de défaire les nœuds.

Ce serait sans connaître Niko qu’on s’attendrait à avoir toute une intrigue sur le sujet donc, non content de nous emmêler les pinceaux avec ce trentenaire un peu paumé, il nous fait se réveiller ce même protagoniste de nos jours entre les murs d’un hôpital dans lequel il apprendra qu’il a subi un temps de coma suite à une avalanche. En gros, le premier réveil, la première blessure, les premières impressions et sensations n’étaient que les conséquences de ce coma. Un rêve vécu avec une sensation troublante de réalité, comme si celle-ci était gravée, résiduelle.

Comment savoir quelles parties de son rêve pourraient être vraies, lesquelles ne seraient qu’affabulations de son cerveau traumatisé ? Comment faire la différence entre rêve et réalité quand ce cauchemar se fait perpétuel ? Tout autant de questions auxquelles Joshua sera confronté et auxquelles il exigera des réponses.

Des chapitres courts, une plume savamment utilisée pour nous captiver du début à la fin de l’intrigue, Avalanche hôtel n’est pas un coup de cœur, mais il n’en reste pas moins un très bon moment de lecture. On sent qu’un travail énorme a été fait par l’auteur, qu’il soit personnel ou encore scientifique et, à travers les lignes, que la cause lui tient à cœur sauf erreur de ma part 😉 . Rien que pour ça, je lui tire mon chapeau.

La quête de soi ayant toujours été un sujet sensible, le fait de l’avoir glissé entre les lignes d’un thriller haletant ne fait que rendre le sujet encore plus intéressant.
N’ayant pas accroché avec la « phase polar » de l’auteur (Toxique et sa suite), c’était avec un peu d’appréhension que j’ouvrais Avalanche hôtel. En revanche, c’est sans regret que je le referme et vous le conseille, un retour aux premières amours qui ne laisse pas de marbre. Une histoire pas si banale, néanmoins pleine de bons sentiments. Même si la fin se dessine un peu avant l’heure, il y a dans ce livre tellement de choses à apprécier que ça ne m’a pas dérangée pour un sou !

Je vous souhaite d’apprécier autant que moi cet étrange voyage dans les tréfonds de ce dont l’Homme est capable…
Bonne lecture à tous ! 🙂

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s