Comme le premier mouvement de l’hiver

Je referme le livre de Virginie Vauthier et… J’avoue avoir passé quelques jours à me demander comment en parler. Le fait est qu’on me l’a donné comme un thriller alors que, non, ce n’en est pas un. Dark romance éventuellement.
Passée cette petite « déception », venons-en au sujet qui n’en est pas moins intéressant et bien raconté.

Voilà un petit résumé : Elise Nogard, une jeune femme de trente ans, revient de Normandie, où elle a passé les fêtes de Noël en famille. Dans le train du retour vers Paris, elle rencontre Raphaëlle Lefebvre, normande elle aussi, avec qui elle sympathise. Une histoire d’amitié nait entre ces deux femmes qui se complètent. Elise est réservée, rêveuse et raisonnable ; Raphaëlle, excentrique, provocatrice et entreprenante. Son arrivée dans la vie d’Elise la chamboule. Elle change. D’abord par ses tenues vestimentaires, puis par l’assurance qu’elle gagne, et le grain de folie qu’elle peut mettre dans sa vie. Pourtant, Raphaëlle est parfois mystérieuse. Son comportement semble étrange à certains moments. Elise est persuadée que son amie a un passé douloureux et elle se donne tous les moyens pour la mettre en confiance. Elise la présente aux personnes qui lui sont chères et l’intègre à son quotidien. Sa vie en sera transformée.

C’est avec sympathie qu’on découvre les deux personnages évoluant dans les rues parisiennes. Elles ne se connaissent pas, ne se ressemblent rien, n’ont pas grand chose en commun et pourtant, se lient rapidement d’une amitié riche et sincère. L’une revit et l’autre trouve un foyer chaleureux pour l’accueillir au sein de la capitale.

On suit Élise, jeune femme plutôt discrète, toujours le nez dans des bouquins, qui s’évade à travers les pages. Son compagnon régulièrement en déplacement, elle trouve refuge dans ses livres. Une routine quotidienne qui lui convient berce ses jours. Elle voit régulièrement son meilleur ami comédien, Brice, homosexuel qui vient lui proposer des sorties au restaurant de temps à autre.
D’une autre part, on suit Raphaëlle, jeune femme au caractère bien trempé, enceinte, qui fuit son quotidien tout en restant extrêmement mystérieuse sur les raisons de son départ. Elle trouve en Élise une jeune femme aimable qui lui offre hospitalité pour le temps qu’elle voudra.

C’est là que tout commence et que ces deux destins se lient. Raphaël, d’un naturel franc et accompli, se lie d’amitié avec bon nombre de l’entourage d’Élise. Seul Brice ne l’apprécie pas, même s’il n’en connaît pas la cause. Son ressentiment s’aiguise au fil de l’intrigue et on découvre la véritable quête de Raphaëlle.

On a donc là une lecture intéressante et fraîche, une plume fluide et des personnages auxquels on s’attache. Malgré quelques petites longueurs en début de parcours, j’ai passé un bon moment et n’ai pu m’empêcher d’avoir le sourire en refermant l’écrit.
Une intrigue peu banale dans les faits, quelques petits rebondissements machiavéliques… Bref, tout pour faire un cocktail sympa pour un après midi d’été.

Je vous souhaite de prendre autant de plaisir que moi à suivre les lignes de l’auteure que je remercie grandement pour m’avoir laisser découvrir son premier roman.

Bonne lecture à tous ! 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s