Quitte à tuer, autant le faire dans l’ordre

Alors voilà que je referme ce roman qui a reçu le prix du Speed-dating Amazon 2019 ! 347 pages surprenantes, pleines d’entrain.

Lily Brooks est rédactrice de modes d’emploi. Elle mène une vie tranquille jusqu’au jour où, par hasard, elle découvre le développement personnel. Chouette ! Une notice du bonheur ! Pas vraiment. Entre crimes et bienveillance, Lily va devoir affronter les effets secondaires de sa nouvelle vie.

On suit donc Lily, une jeune fille un peu casanière, discrète, qui a su mettre en avant son organisation particulière, sa petite routine, et s’en contenter. C’est sans compter sur l’arrivée inopinée d’un congrès quelque peu spécial, celui qui ouvre les portes du rire et du bonheur. Lily, qui jusque là nous paraissait comme un vrai Monk en puissance, se montre habile et joueuse. D’un tempérament plutôt jovial, elle se défend avec humour contre les petits tracas qui forgeaient son quotidien et se prend en main. Dès lors, c’est l’escalade. On la voit tantôt solitaire dans un travail qu’elle aime mais qui ne l’enthousiaste plus, tantôt au travers des yeux de ses amis, des résidents de la maison de retraite avec qui elle va passer des goûters ensoleillés une fois par semaine. Le joli trio que représentent Hubert, Jacky et Henriette lui apporte le petit plus qui manque à sa vie. C’est autour de viennoiseries et pâtisseries qu’ils se réinventent un monde, un univers rien qu’à eux.

Elle rencontre dans sa quête du bonheur plusieurs personnages qu’on imagine hauts en couleur. La pouffe des soldes… qui lui donnent des envies de meurtres. Jusque là… bah j’avais peur : je me suis dis que j’allais me faire chier (excusez moi le terme mais je n’en trouve pas d’autres 🙂 ). Et puis voilà, au détour d’une écriture vraiment agréable et d’une plume fluide, je me disais que pourquoi pas ?

Et, surprise, j’ai bien fait ! Je suis vraiment satisfaite d’avoir continué ce livre, car on se laisse prendre au jeu et on suit cette femme à laquelle on peut tous s’identifier : qui n’a jamais eu envie de casser une mâchoire, de donner un coup de poing ou encore une gifle ? Au final, on l’aime bien Lily. Même si elle est perchée et qu’elle s’imagine des choses un peu louches suite à ses émotions trop vives, on se rend vite compte que c’est une chouette fille, pleine de bons sentiments qui fera souvent passer ses proches avant elle… Jusqu’à quel point et à quel prix ? C’est une autre histoire, et il faut lire le livre pour le savoir.

On découvre bien plus tard dans l’histoire une sorte de chassé croisé, que le monde toulousain est petit, et c’est alors qu’on voit tout une toile de liens qui se tisse. Au gré du hasard qui n’en est pas forcément un, nous évoluons avec elle dans le cycle de la vie, tantôt magnifique, tantôt grisâtre. Parce que non, tout n’est pas toujours rose, Virginie Lloyd nous montre d’une belle et attachante façon que tout ne tient qu’à un fil, que tout est fragile et que, si le cœur nous en dit, il n’est pas si difficile de voir un petit bout de bonheur dans chaque chose.

Du coup, ce bouquin, c’est une ode, sublimée par une superbe plume… des mots simples, efficaces, mais souvent tournés en poésie ou quelque chose qui y ressemble !
Je me suis surprise à plusieurs reprises à me dire que je me sentais moins seule, déjantée ou pas, Lily est avant tout humaine, et c’est ce qui la rend belle et attachante.

Je regrette presque de ne pas pouvoir m’épancher un peu plus sur cette intrigue qui, comme vous l’aurez compris, s’avère somme toute banale au début (à mon goût), mais se profile comme une vraie bombe aux milles éclats pour, au final, ne donner que du bonheur. C’est une perle entre la comédie et le drame, un feel good avec une épée de Damoclès au dessus de la tête.

Une lecture rapide pour un sourire vrai, empreint de sentiments sincères et dont tout le monde connaît le sens. Quitte à tout se dire, autant le faire dans l’ordre : lisez-le ! Et donnez-moi votre recette du bonheur. Car si celle-ci ne l’est pas, elle y ressemble. Peut-être ne pas emprunter le même chemin que Lily, mais les sentiers autours me semblent être de bonnes pistes ! 🙂

Bonne lecture à tous ! 🙂

Publicités

Un commentaire sur “Quitte à tuer, autant le faire dans l’ordre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s