Ardian Vulpea – l’île aux serpents

Quoi de neuf dans le brouillard ? Ma dernière lecture de Mehdi Marion. J’ai réussi à me surprendre moi-même avec cette dernière 😉

Vous voilà le résumé :
Un jeune garçon se réveille amnésique sur un repaire de pirates situé au beau milieu de la mer Noire, dans une autre réalité. Destinés à être la future relève de la piraterie, les enfants y sont retenus pour être formés. Les nouveaux amis, les leçons, les humiliations ainsi que d’étranges phénomènes et aptitudes vont conduire le garçon à devenir une légende.
Découvrez Insula Serpilor, l’Ile des Serpents, avec ses mystères, ses pirates et son terrible Capitaine.
Oserez-vous tenter l’immersion dans le premier tome des péripéties flibustes du jeune Ardian Vulpea?

Pourquoi me laisser surprendre ? C’est tout simple, ma volonté de sortir de temps en temps de ma zone de confort m’a fait accepter l’offre bien sympathique de l’auteur de lire son ouvrage. Avant même d’approfondir un peu mon analyse sur le sujet, je me suis lancée dans sa lecture, qui m’a tout d’abord semblé impossible. On y parle de piraterie, de flibustiers, d’adolescents… Bref, tout ce qui était prédestiné à me lasser. Or, attention, avec beaucoup de surprise et un tantinet de mélancolie, je me suis laissée prendre au jeu et… j’ai tout bonnement bien apprécié cette lecture 😉
Le seul hic ? il faut attendre un tome 2 🙂

Alors, parlons un peu du livre et de l’histoire qu’il dégage…
Nous avons là un jeune garçon d’environ 13 ans qui arrive en terre inconnue, l’île aux serpents. Il apprendra très vite que, comme les autres enfants y vivant, il a perdu la mémoire de qui il était avant. Il ne se souvient donc de rien et doit dès lors partager sa maisonnée avec trois camarades qui deviendront très vite ses amis.
Nous le suivrons donc tout au long de son parcours, de ses aventures. Les enfants de l’île ne sont ni plus ni moins que des « apprentis pirates », ils apprennent à se battre via les arts martiaux et seront amenés, un jour, à faire partie de l’équipage d’un des capitaines.

C’est à travers une plume fluide et l’étude de plusieurs personnages que nous avançons. Ardian en narrateur, mais tout plein d’autres protagonistes vont venir sublimer ses différents exploits. Chaque personnage prend vie d’une façon particulière, et on n’a aucun mal à les voir, tantôt avec une cape, tantôt avec un pantalon trop large… On a tous le souvenir des dessins animés ou films qui nous reviennent alors devant les yeux. C’est donc entre « rêves » et mélancolie que nous suivons l’intrigue bien ficelée de Mehdi.

Nous voyageons, sans bouger du canapé, avec un bon café, aux abords de la mer Noire (que je ne connais pas de plus, ce n’en est que plus motivant 😉 ). Nous allons aux devants d’une histoire héroïque nous entraînant avec ce jeune aventurier et quelques uns de ses comparses dans un roman d’apprentissages aux allures de Capitaine Hook. Plein d’humour, laissant place aux valeurs inculquées telles que bravoure, courage… nous avons ici un véritable petit bijou pour petits et grands !

C’est avec grand plaisir que je remercie donc Mehdi Marion qui a réussi l’impensable : me faire apprécier ce genre d’histoire à travers des lignes plutôt que devant ma télé un dimanche après midi 😉
Plume fluide, caractères argumentés, dialogues vivants et abrasifs… Des mises en situations plutôt bien abordées… Bref, tout plein de qualités que je recommande. Ce livre young adult est un appel aux aventuriers, même les moins jeunes 🙂

Très bonne lecture à tous !

Un commentaire sur “Ardian Vulpea – l’île aux serpents

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s