L’équilibre du mal

Je referme le livre de Richard Canal, édité chez Séma que je remercie au passage pour leur confiance renouvelée ! 🙂

Il est troublant, beau, plein de poésie, de rêverie et… d’imagination débordante. Je vous laisse là un résumé :
Par une nuit glaciale, un vieillard ensanglanté, à bout de forces, se hâte à travers champs. Dans sa tête, une femme hurle, appelle au secours. Avant de mourir, il doit transmettre le terrible pouvoir dont il a hérité à Lewis, un jeune DJ de province dont les raves n’attirent plus grand monde.
Ce pouvoir, Lewis finit par s’y soumettre. Il lui apporte la gloire et l’amour. Un amour impossible, hors norme, pour lequel il va devoir se battre contre des forces qui le dépassent.
Les puissances qui le manipulent accepteront-elles que le DJ perturbe l’équilibre du mal ? Pourra-t-il résister à l’appel de l’Île des Morts ?
Une fable moderne inspirée du mythe d’Orphée et d’Eurydice, ce texte remet en question nos certitudes sur la vie et la mort.

Alors l’histoire, c’est quoi ? C’est une rencontre troublante, émouvante, dérangeante entre un DJ qui devient le gardien de l’entre deux monde, et de Claire, une jeune femme pour laquelle il va littéralement perdre la tête. Les raisons de l’amour que la raison ne connaît pas… 😉
Il faut dire que le début de l’intrigue est énoncée de façon très particulière, on change de décor, de personnages… de façon un peu brusque. Nous avons une intrigue qui est d’abord menée en avant via un service de police avec deux inspecteurs qui « veille » sur une troupe de jeunes, de rave en rêve, qui avance dans un monde de musique et d’ambiance envoûtantes. Sur ces deux agents, nous en avons une première impression de Mulder et Scully qui se débattent sur une histoire qui les dépassent. Puis nous passons rapidement dans le monde de Lewis, DJ electro et techno, qui mène sa barque via l’organisation de soirées où les mots d’ordre sont alcool, drogues et lâcher prise. Il est alors accompagné de son ami d’enfance, Jonas, et de sa petit amie, Kelly.

Alors nous avons pas mal de choses présentes dans cette histoire. Plusieurs façon de côtoyer la mort, mais aussi la vie. Les différentes philosophies sont aborder : se « contenter » de ce qu’on a, chercher plus, plus loin… Il faut dire que j’ai cru voir en premier lieu une adaptation de ghost whisperer (oui oui la série du milieu des années 2000), cette étrange idée qu’il y a un passeur, une aide extérieure pour accompagner les morts, et les libérer. Lewis, lors d’un accident de voiture, va connaître le sort que lui tend son destin et devenir ce fameux passeur. Grâce à un médaillon, il va pouvoir « réveiller » les morts pour leur donner la chance de finir ce qu’ils ont à faire avant de partir, d’être libres. Jusqu’au jour où se présente Claire, un décès pas comme les autres, une âme différente, qui le touche plus. C’est dans l’urgence que leur histoire commence et se déroule sous nos yeux, et que le mythe est réécrit.

Lewis, il va devoir se battre contre les « Enfers » pour donner une chance à sa belle, gagner son amour et sa guerre contre le Mal, du moins, son équilibre. Déjouant les règles, voulant à tout prix gagner la bataille et récupérer son si puissant amour, va-t-il se briser les ailes ?
Nous avons là une intrigue bien pensée, des personnages creusés et un univers bien présenté : celui de la musique et de l’évasion. Nous avons de même tout un panel des différentes façons de voir les choses, d’étudier les différentes opportunités, d’appréhender les évènements… En gros, chaque personne pourra trouver, malgré un univers particulier, une personne à qui s’identifier, de part son point de vue et/ou sa philosophie.

A mon goût, le livre aurait mérité quelques pages de plus afin que la relation Lewis/Kelly soit un peu plus creusée. Beaucoup de raccourcis sur le comportement du jeune homme qui m’ont dérangée. En revanche, la chute est majestueuse et répare amplement cette « maladresse ». Un mythe, une poésie, une ode à l’amour qui s’apprécie largement un après midi frisquet comme on les connaît bien en ce moment.

Je remercie encore une fois Séma pour cet agréable moment de lecture ! 🙂
Il m’est impossible de vous en raconter plus sans vous spoiler, c’est pourquoi j’arrêterai ici d’en perler, mais je vous conseille d’y jeter un oeil.

Vous trouverez facilement cet ouvrage par ici : http://www.sema-editions.com/fr/accueil/130-l-equilibre-du-mal-par-richard-canal.html

 

mal.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s